Public de concerts et risques auditifs – Evolution des pratiques et comportements

Depuis sa création en 2000, AGI-SON et son réseau, composé de 27 relais régionaux et plus de 50 organisations professionnelles, oeuvrent pour une prévention des risques auditifs et une gestion sonore maitrisée dans les musiques amplifiées. Chaque année, l’association interroge un panel de spectateurs dans le cadre de l’évaluation de sa Campagne de prévention HEIN?!.

L’objectif est double :

– Suivre les pratiques des spectateurs de concert : fréquentation, goûts, profil
– Observer l’évolution des comportements face aux risques auditifs : réception des messages, habitudes de protection

Pour sa vingtième année d’existence, AGI-SON publie un baromètre agrémenté de focus pour mettre en perspective les résultats des études obtenus ces 10 dernières années.

De nombreuses informations sont à découvrir tout au long de cette nouvelle enquête, mettant en lumière différents points, comme par exemple :

– Une sur-représentation des citadins dans le public, qu’en est-il du développement des lieux de musiques actuelles en milieu rural ?
– Comment s’expliquent les profils favorisés du public de concerts ?
– La vitalité des cafés-concerts.
– Le goût des festivals chez les jeunes.
– Des différences de goûts musicaux marquées entre générations expliquant la sous-représentation des plus jeunes dans le public des salles moyennes ?
– La gestion sonore et la qualité acoustique des salles de concert.

Le baromète est téléchargeable ici

MAIS AUSSI

Contrat de filière Musiques actuelles : les appels à projets sont lancés

Les trois appels à projets proposés dans le cadre du contrat de filière musiques actuelles et variétés – Nouvelle Aquitaine, signé pour 3 ans entre la Région, la DRAC, le RIM et le CNM, sont sortis. Comme les années précédentes, les projets retenus pourront prétendre à une aide maximale de 15 000€. La date limite […]

Le Fonds d’UrgencESS

Le Fonds d’UrgencESS vient d’être lancé. Il s’agit de 30 millions d’euros débloqués à l’échelle nationale sous forme de prime de 5 000 à 8 000 euros à destination des associations et structures ESS de 1 à 10 salarié.e.s (non équivalents temps plein) fragilisées par la crise sanitaire. – 5000€ pour les structures de 1 […]