Rendez-vous des employeurs culturels Creuse / Haute-Vienne

Vous êtes en charge de l’administration de votre structure, bénévole dans une association ou vous occupez un poste de direction ? Votre projet a une dimension artistique et/ou culturelle ? Vous employez du personnel, ou vous avez pour projet de le faire ?

L’A. (L’Agence Culturelle Nouvelle Aquitaine) et ses partenaires (AFDAS, Pôle Emploi Culture et Spectacle…) proposent aux acteurs de la Creuse et de la Haute-Vienne un Rendez-vous en ligne mardi 19 janvier à 10h00.

Quelle que soit la taille de votre équipe, cette rencontre vise à vous proposer des pistes pour mieux identifier vos besoins en terme de consolidation de votre structure, de formation, de management, de gestion des ressources humaines et des compétences.

Pour plus d’infos ou pour vous inscrire, c’est ici

Réforme des aides financières de l’ADAMI

L’Adami annonçait en juillet dernier la réforme de son dispositif d’aides financières.

Le calendrier de cette réforme se précise.

Dès le 2ème trimestre 2021, si votre structure porte un projet de création ou de diffusion de spectacle vivant, en tant qu’employeur d’artistes, vous pourrez effectuer en ligne sur la nouvelle plateforme de l’Adami (adami.fr) une demande d’aide qui sera attribuée automatiquement.

L’automatisation de ces aides permet de garantir leur attribution dès lors que le projet réunit les conditions suivantes :

→ Si vous cherchez un financement pour du concert

L’aide peut être automatiquement attribuée au spectacle vivant (musique) pour les projets de création ou de diffusion (par exemple une tournée).

La demande doit être portée par une structure de production, compagnie ou un ensemble de droit privé : (association, SARL, EURL…)

Le représentant légal de la structure s’engagera à respecter la Charte des valeurs établie par l’Adami pour bénéficier de l’aide. Cette charte de valeurs est consultable sur le site de l’Adami…

L’attribution automatique est toutefois soumise au contrôle des commissions réunies une fois par mois (sauf l’été).

Destinée à soutenir l’emploi des artistes-interprètes, le montant de l’aide est calculé sur la base de :
– la prise en charge de 40% des salaires bruts
– Fourchette des salaires pris en compte pour le calcul de l’aide : entre les minima syndicaux et 300 € brut par cachet ou 3000 € mensualisés
– Aide plafonnée à 20 000 €

Concernant le délai pour déposer une demande :
Toute demande devra être déposée 1 mois avant la première représentation*
(*une tolérance sera provisoirement appliquée le premier mois de la mise en application de la nouvelle plateforme sur les dates ayant eu lieu en 2021.)

Toute demande concernera 3 artistes minimum sur scène, faisant eux-mêmes 4 dates minimum sur 9 mois (comprenons ici qu’il s’agit de représentations et de cachets).

Les autres conditions à remplir :
– Le projet concernera exclusivement un même programme sur toutes les représentations.
– 10 services de répétitions minimum par artiste interprète pour les créations en musiques actuelles et musiques du monde et traditionnelles.
– 6 services minimum pour les créations en musique classique, lyrique, contemporaine et le jazz.
– Pas de minimum de services de répétition requis pour les reprises (c’est à dire la tournée d’un spectacle déjà existant) mais il faudra avoir déjà donné au moins 3 représentations dans un contexte professionnel (cession ou billetterie) pour une demande à la diffusion.
– Les aides sont limitées à 1 par an (année civile) et par structure (dépôt d’une nouvelle demande conditionné au solde de la précédente).

→ Si vous cherchez un financement pour de la 1ère partie

L’aide peut automatiquement être attribuée à l’emploi d’artistes-interprètes programmés en première partie de concert afin d’encourager le développement de leur carrière.

La demande doit être portée par une structure de production de spectacles vivants ou leur partenaire (tourneur, label, éditeur…), employeur de(s) l’artiste(s) et cessionnaire du spectacle de droit privé (association, SARL, EURL…).

Le représentant légal de la structure s’engagera à respecter la Charte des valeurs établie par l’Adami pour bénéficier de l’aide. Cette charte de valeurs est consultable sur le site de l’Adami…

L’attribution automatique est toutefois soumise au contrôle des commissions réunies une fois par mois (sauf l’été).

Destinée à soutenir l’emploi des artistes-interprètes, le montant de l’aide est calculé sur la base de :
– la prise en charge à hauteur de 70% des salaires bruts des artistes-interprètes (répétitions éventuelles -comprises)
– Plus forfait de 200€ par date pour couvrir une partie des dépenses de transport, techniques, administration et promotion
– Aide plafonnée à 6 000 €

Il s’agit d’une aide exclusive pour laquelle les porteurs de projet ne doivent pas solliciter d’autres guichets (FCM, CNV…).

Toute demande devra être déposée au plus tard 15 jours avant la 1ère représentation.

Elle concernera 1 artiste-interprète minimum au plateau ou 1 seule entité artistique faisant 3 représentations minimum sur 9 mois à compter de la 1ère représentation.

Les autres conditions à remplir :
– Durée du concert : entre 20 et 30 minutes dans des salles de programmation d’une capacité de plus de 350 places, les festivals étant exclus.
– Respecter la charte de communication spécifique : communiquer le soutien de l’Adami sur les réseaux sociaux de l’artiste à l’occasion de chaque date aidée.
– La demande doit être formulée par l’employeur des artistes et chaque représentation doit faire l’objet d’une cession.
– 2 aides « première partie » maximum par année civile et par structure, avec carence minimale d’un an entre deux aides à la première partie pour un même artiste.

Pour plus d’infos sur les aides financières de l’Adami :
www.adami.fr
ou 01 44 63 10 00 (choix 2)

Structures de l’ESS : une plateforme pour identifier les mesures de soutien adaptées à votre profil

La Banque des Territoires a dévoilé le 11 décembre un outil pour simplifier le recours aux mesures d’urgence. Une plateforme réalisée en lien avec le secrétariat d’État à l’Économie Sociale, Solidaire et Responsable, qui permet de visualiser en quelques clics les mesures de soutien que l’on peut actionner, les contacts utiles, etc.

Il suffit de se rendre sur www.banquedesterritoires.fr/assistant-projet-plan-ess, de rentrer quelques informations concernant la typologie de sa structure et le type de solutions recherchées, et on obtient un résultat sur mesure des leviers dont on dispose pour au choix ; renforcer ses fonds propres, maintenir l’emploi, maîtriser sa trésorerie ou autre. Un éventail de solutions qui sera mis à jour régulièrement suivant l’évolution des mesures annoncées et des plans gouvernementaux.

La création de cette plateforme entre dans le cadre du plan du Ministère de l’Économie lancé mi-novembre et intitulé UrgencESS, qui prévoit une enveloppe de 30 millions d’euros spécifiquement dédiée aux entreprises de l’économie sociale et solidaire frappées par la crise liée au Covid-19.

Soutien économique et plan de relance : Quels dispositifs pour quels bénéficiaires ?

Le Gouvernement a mis en place des dispositifs de soutien économique inédits pour accompagner l’économie française dans la crise. Voici une rapide énumération de ceux-ci. Notons néanmoins, que vous pourrez trouver plus de détails sur ces dits dispositifs (modalités, critères d’éligibilité, montants, calendriers, contacts, etc.) en téléchargeant le document suivant : ici

 Les mesures d’aides économiques de droit commun :
– L’Activité Partielle
– Les Prêts garanti par l’Etat PGE
– Les Prêts directs de l’Etat
– Le Fonds de solidarité
– L’Exonération de cotisations sociales et patronales

 Plan de relance général :
– Le Financement de nouvelles missions de Service Civique
– L’Emploi de jeunes
– L’Insertion des jeunes
– L’Aide aux employeurs qui recrutent en apprentissage et en contrat de professionnalisation
– Le FNE – Formation

 Autres dispositifs ouverts :
– Les outils de financement de France Active
– L’apport de la banque des territoires
– Le Fond pour le développement de la vie associative (FDVA)
– Un nouveau fonds créé pour les associations de l’ESS
– Le FONJEP Jeunes

En Novembre, c’est le mois de la Gestion Sonore : Profitez des Webinaires Agi-Son !

Porté par AGI-SON et le secteur des musiques amplifiées, le Mois de la Gestion Sonore offre l’occasion de questionner notre rapport aux sons amplifiés mais aussi plus largement notre exposition quotidienne au son.

Cette année, à l’occasion du Mois de la Gestion Sonore qui se tient traditionnellement en Novembre, AGI-SON innove et s’adapte au contexte sanitaire en proposant deux cycles de webinaires dédiés aux professionnels de la France entière pour accompagner le secteur du spectacle vivant dans sa relance.

Ces webinaires sont gratuits !

WEBINAIRE : LIEU DE CONCERT/ FESTIVAL : ORGANISER SA PRÉVENTION DES RISQUES AUDITIFS
Depuis le 1er octobre 2018, l’information sur les risques auditifs est devenue obligatoire par décret (n° 2017-1244 du 7 août 2017) dans tout lieu diffusant des sons amplifiés. Comment vous mettre en conformité ? Quels outils existent ?

5 sessions d’information au choix selon la typologie de votre lieu :
– Les Cafés-concerts : Le 3 nov de 11h à 12h30
– Les SMAC : Le 6 novembre de 11h à 12h30
– Les Zéniths : Le 25 novembre de 11h à 12h30
– Les Centres culturels : Le 27 novembre de 11h à 12h30
– Les festivals : Le 1er décembre de 11h à 12h30

Durée : 1h30 la session
Intervenant : Emmanuel BOIS formateur en Gestion Sonore et Prévention des Risques Auditifs, agréé « AGI-SON »
Participation gratuite sur inscription

WEBINAIRE : ACCOMPAGNER LES ARTISTES DANS LEUR GESTION DU SON
(Cycle de webinaires pour les professionnels)
Sur la base de la nouvelle réglementation en vigueur (Décret son), l’objectif est d’acquérir des clés pour que les professionnels aient une transmission positive des bonnes pratiques permettant aux musiciens d’avoir une gestion sonore raisonnée de leurs instruments, du son du groupe et de leur audition.

3 sessions au choix selon les métiers :
– Les régisseurs de studios de répétition : le 10 novembre de 10h30 à 12h
– Les sonorisateurs de groupes : Le 8 décembre de 10h30 à 12h
– Les managers d’artistes : Le 15 décembre de 10h30 à 12h

Durée : 1h30 la session
Intervenant : Laurent LECOQ régisseur son, formateur agréé « AGI-SON »
Participation gratuite sur inscription

Les Formations des Bénévoles 2020 de l’APMAC

Comme chaque année, l’APMAC propose des formations à destination des bénévoles d’associations de Nouvelle Aquitaine.

Quatre thématiques seront abordées en 2020 :
Initiation à la sonorisation d’un évènement culturel (le 31 octobre 2020 à Limoges ou le 17 octobre 2020 à Saintes)
La chaîne lumière et sa mise en œuvre (le 14 novembre 2020 à Limoges ou le 21 novembre 2020 à Saintes)
Enjeux de la sécurité dans l’organisation d’un évènement culturel ( le 12 décembre 2020 à Limoges ou le 14 novembre 2020 à Saintes)
Méthodologie de l’organisation d’un évènement culturel (le 21 novembre 2020 à Limoges ou le 7 novembre 2020 à Saintes)

Co-financées par l’APMAC, le Fonds de Développement de la Vie Associative et la Région Nouvelle Aquitaine, ces formations sont entièrement gratuites pour les participants, sous réserve d’une inscription préalable.

Les formations se déroulent entre 9h et 17h. Une convocation précisant le lieu et le matériel nécessaire sera envoyée par mail aux participants une semaine avant la formation. Le déjeuner est compris dans la formation.

Pour tout renseignement, vous pouvez joindre l’APMAC au 05 46 92 13 69.

Pour plus d’infos ou pour s’inscrire, c’est ici

Appel à projets “Cultures Connectées 2020”

La DRAC Nouvelle-Aquitaine et la Région Nouvelle-Aquitaine s’associent et lancent un appel à projets afin de soutenir l’émergence et le développement de créations artistiques et d’outils de médiation intégrant des technologies numériques.

Ce dispositif “Cultures Connectées 2020” représente une opportunité de lancer des projets numériques culturels innovants sur notre territoire et de créer des connexions entre les acteurs culturels (artistes, associations, structures culturelles) et les entreprises de la filière numérique.

Pour faciliter les échanges et répondre aux questions des porteurs de projets l’ALIPTIC (l’Association Limousine des professionnels du Numérique) organise un temps d’échanges “en ligne” avec la DRAC Nouvelle-Aquitaine et le service numérique culturel de la Région Nouvelle-Aquitaine.

L’inscription se fait via un formulaire qui vous permet de lister au préalable vos éventuelles questions :
https://forms.gle/Yu2B5fLk333JzAcg9

La date de fin de réception des candidatures est fixée au lundi 10 août 2020 minuit.

Covid-19 : Une aide de 1500€ pour les toutes petites entreprises, les indépendants et microenteprises des secteurs les plus touchés (comme la culture par exemple !)

Qui peut bénéficier de ce fonds de solidarité financé par l’Etat et les Régions ?

Sont concernés par cette aide de 1 500 €, les toutes petites entreprises (TPE), les indépendants, les micro-entrepreneurs et professions libérales des secteurs les plus touchés (comme la culture par exemple), qui font moins d’1 million d’euros de chiffre d’affaires et qui :

– subissent une fermeture administrative
– qui connaissent une perte de chiffre d’affaires de plus de 70% au mois de mars 2020 par rapport au mois de mars 2019.

Pour les situations les plus difficiles, un soutien complémentaire pourra être octroyé pour éviter la faillite au cas par cas.

Vous pouvez bénéficier de cette aide en faisant une simple déclaration sur le site de la DGFiP. Le formulaire de demande d’aide n’est pas encore disponible, mais devrait l’être d’ici le 31/03, date d’ouverture officielle des demandes.

Plus d’infos…

Covid-19 : L’Institut ISBL ouvre un numéro vert gratuit pour les associations et entreprises de l’Economie Sociale et Solidaire

L’institut ISBL est un organisme à but non lucratif dédié à la promotion de l’Economie Sociale et Solidaire, et de l’entrepreneuriat associatif comme force de transformation sociale.

En partenariat avec le Cabinet d’avocats NPS consulting et la Société IKACOM, l’Institut ISBL ouvre un numéro vert (gratuit) 0801280106 à disposition des associations et de l’ensemble des entreprises de l’Économie sociale et solidaire (fondation, fonds de dotation, coopérative, mutuelle).

Si la Société IKACOM s’est engagée à prendre à sa charge le coût occasionné par les 15 premières heures d’échanges téléphoniques, le Cabinet d’avocats NPS consulting délivrera durant toute cette période et gratuitement des consultations juridiques et fiscales en direction des organismes ci-dessus mentionnés afin de permettre à ces derniers de poursuivre de façon sécurisée les fonctions essentielles qu’elles mènent face à cette crise sanitaire Coronavirus-Covid19.

Plus d’infos…