Public de concerts et risques auditifs – Evolution des pratiques et comportements

Depuis sa création en 2000, AGI-SON et son réseau, composé de 27 relais régionaux et plus de 50 organisations professionnelles, oeuvrent pour une prévention des risques auditifs et une gestion sonore maitrisée dans les musiques amplifiées. Chaque année, l’association interroge un panel de spectateurs dans le cadre de l’évaluation de sa Campagne de prévention HEIN?!.

L’objectif est double :

– Suivre les pratiques des spectateurs de concert : fréquentation, goûts, profil
– Observer l’évolution des comportements face aux risques auditifs : réception des messages, habitudes de protection

Pour sa vingtième année d’existence, AGI-SON publie un baromètre agrémenté de focus pour mettre en perspective les résultats des études obtenus ces 10 dernières années.

De nombreuses informations sont à découvrir tout au long de cette nouvelle enquête, mettant en lumière différents points, comme par exemple :

– Une sur-représentation des citadins dans le public, qu’en est-il du développement des lieux de musiques actuelles en milieu rural ?
– Comment s’expliquent les profils favorisés du public de concerts ?
– La vitalité des cafés-concerts.
– Le goût des festivals chez les jeunes.
– Des différences de goûts musicaux marquées entre générations expliquant la sous-représentation des plus jeunes dans le public des salles moyennes ?
– La gestion sonore et la qualité acoustique des salles de concert.

Le baromète est téléchargeable ici

Evolution des mesures sanitaires d’après le décret du 16 octobre 2020

Ce nouveau décret est le relais du décret du 10 juillet 2020, qui est abrogé par la même occasion. Le décret du 16 octobre 2020 en conserve toutefois la rédaction des principales dispositions et est disponible ici

La distinction Etat d’Urgence Sanitaire (EUS) / hors EUS laisse la place à un système de classement à deux niveaux :
– EUS (tout département)
– EUS avec zones de couvre-feu, dans les départements désignés en annexe du décret, la délimitation précise de ces zones relevant d’arrêtés préfectoraux.

En ce qui concerne plus spécifiquement les secteurs culturels :

Les visites guidées restent autorisées (art. 3 : interdiction des rassemblements de plus de 6 personnes sauf pour les rassemblements autorisés par le préfet et ceux prévus dans le texte dont les visites guidées)

Les rassemblements de plus de 5 000 personnes sont interdits sauf dérogation du préfet. Le préfet peut en outre fixer un seuil inférieur (art. 3)

Une jauge de 4 m2 par personne est prévue dans les restaurants. Le préfet peut fixer des plafonds (art. 37)

– Les foires et salons peuvent être interdits par les préfets. Une jauge de 4 m2 par personne est également prévue (art. 39)

– Les chaises dans les restaurants doivent être espacées de 1 m (et plus entre les tables) sauf pour les groupes de 6 personnes venus ensemble. Les personnes accueillies notent leurs coordonnées sur un registre prévu à cet effet (art. 40)

– Une jauge de 4 m2 par personne est dorénavant prévue dans les ERP de type Y (musées et salles d’exposition à vocation culturelle). En outre le préfet peut fixer des plafonds de personnes. Tout événement à caractère festif est interdit dans les salles de type L (salles de spectacle et cinémas) et CTS (chapiteaux, tentes et structures) (art. 45)

– Lorsque les circonstances locales l’exigent, le préfet de département peut interdire l’accueil du public dans les ERP de type CTS, L, PA (plein air), S et Y (art. 50)

– En régime de couvre-feu nocturne, ne sont conservés que les trajets indispensables : trajets professionnels, trajets entre lieux d’enseignements et de formation professionnelle, déplacements pour des soins, pour des motifs familiaux impérieux, des situations de handicap, pour convocation des juridictions ou administrative, pour une obligation de présentation à la police/gendarmerie, pour examens et concours, pour achats et médicaments, livraisons à domicile, cérémonies funéraires, participation à des missions d’intérêt général, trajets liés à des transits, déplacement dans une limite d’un km pour promener les animaux domestiques.
L’ensemble des activités professionnelles est bien préservé par le texte « Les mesures prises en vertu du présent I ne peuvent faire obstacle à l’exercice d’une activité professionnelle sur la voie publique dont il est justifié dans les conditions prévues à l’alinéa précédent. » : les tournages ainsi que les chantiers de restauration pourront se poursuivre la nuit sur la voie publique sous réserve d’une attestation (art. 51).

Certaines de ces dispositions peuvent être renforcées par arrêté préfectoral. Les directions des affaires régionales compétentes pourront vous indiquer si des mesures plus strictes sont prises dans le territoire qui vous concerne.
Il est également possible de poser des questions sur la mise en oeuvre de ces mesures, des messageries dédiées sont à votre disposition :

Pour la DGCA (Direction Générale de la Création Artistique) :
covid19-spectacles@culture.gouv.fr
festivals-covid19@culture.gouv.fr

Pour la DGMIC (Direction Générale des Medias et Industries culturelles) :
covid19-mic@culture.gouv.fr

En Novembre, c’est le mois de la Gestion Sonore : Profitez des Webinaires Agi-Son !

Porté par AGI-SON et le secteur des musiques amplifiées, le Mois de la Gestion Sonore offre l’occasion de questionner notre rapport aux sons amplifiés mais aussi plus largement notre exposition quotidienne au son.

Cette année, à l’occasion du Mois de la Gestion Sonore qui se tient traditionnellement en Novembre, AGI-SON innove et s’adapte au contexte sanitaire en proposant deux cycles de webinaires dédiés aux professionnels de la France entière pour accompagner le secteur du spectacle vivant dans sa relance.

Ces webinaires sont gratuits !

WEBINAIRE : LIEU DE CONCERT/ FESTIVAL : ORGANISER SA PRÉVENTION DES RISQUES AUDITIFS
Depuis le 1er octobre 2018, l’information sur les risques auditifs est devenue obligatoire par décret (n° 2017-1244 du 7 août 2017) dans tout lieu diffusant des sons amplifiés. Comment vous mettre en conformité ? Quels outils existent ?

5 sessions d’information au choix selon la typologie de votre lieu :
– Les Cafés-concerts : Le 3 nov de 11h à 12h30
– Les SMAC : Le 6 novembre de 11h à 12h30
– Les Zéniths : Le 25 novembre de 11h à 12h30
– Les Centres culturels : Le 27 novembre de 11h à 12h30
– Les festivals : Le 1er décembre de 11h à 12h30

Durée : 1h30 la session
Intervenant : Emmanuel BOIS formateur en Gestion Sonore et Prévention des Risques Auditifs, agréé « AGI-SON »
Participation gratuite sur inscription

WEBINAIRE : ACCOMPAGNER LES ARTISTES DANS LEUR GESTION DU SON
(Cycle de webinaires pour les professionnels)
Sur la base de la nouvelle réglementation en vigueur (Décret son), l’objectif est d’acquérir des clés pour que les professionnels aient une transmission positive des bonnes pratiques permettant aux musiciens d’avoir une gestion sonore raisonnée de leurs instruments, du son du groupe et de leur audition.

3 sessions au choix selon les métiers :
– Les régisseurs de studios de répétition : le 10 novembre de 10h30 à 12h
– Les sonorisateurs de groupes : Le 8 décembre de 10h30 à 12h
– Les managers d’artistes : Le 15 décembre de 10h30 à 12h

Durée : 1h30 la session
Intervenant : Laurent LECOQ régisseur son, formateur agréé « AGI-SON »
Participation gratuite sur inscription

Les Formations des Bénévoles 2020 de l’APMAC

Comme chaque année, l’APMAC propose des formations à destination des bénévoles d’associations de Nouvelle Aquitaine.

Quatre thématiques seront abordées en 2020 :
Initiation à la sonorisation d’un évènement culturel (le 31 octobre 2020 à Limoges ou le 17 octobre 2020 à Saintes)
La chaîne lumière et sa mise en œuvre (le 14 novembre 2020 à Limoges ou le 21 novembre 2020 à Saintes)
Enjeux de la sécurité dans l’organisation d’un évènement culturel ( le 12 décembre 2020 à Limoges ou le 14 novembre 2020 à Saintes)
Méthodologie de l’organisation d’un évènement culturel (le 21 novembre 2020 à Limoges ou le 7 novembre 2020 à Saintes)

Co-financées par l’APMAC, le Fonds de Développement de la Vie Associative et la Région Nouvelle Aquitaine, ces formations sont entièrement gratuites pour les participants, sous réserve d’une inscription préalable.

Les formations se déroulent entre 9h et 17h. Une convocation précisant le lieu et le matériel nécessaire sera envoyée par mail aux participants une semaine avant la formation. Le déjeuner est compris dans la formation.

Pour tout renseignement, vous pouvez joindre l’APMAC au 05 46 92 13 69.

Pour plus d’infos ou pour s’inscrire, c’est ici

Appel à projets “Cultures Connectées 2020”

La DRAC Nouvelle-Aquitaine et la Région Nouvelle-Aquitaine s’associent et lancent un appel à projets afin de soutenir l’émergence et le développement de créations artistiques et d’outils de médiation intégrant des technologies numériques.

Ce dispositif “Cultures Connectées 2020” représente une opportunité de lancer des projets numériques culturels innovants sur notre territoire et de créer des connexions entre les acteurs culturels (artistes, associations, structures culturelles) et les entreprises de la filière numérique.

Pour faciliter les échanges et répondre aux questions des porteurs de projets l’ALIPTIC (l’Association Limousine des professionnels du Numérique) organise un temps d’échanges “en ligne” avec la DRAC Nouvelle-Aquitaine et le service numérique culturel de la Région Nouvelle-Aquitaine.

L’inscription se fait via un formulaire qui vous permet de lister au préalable vos éventuelles questions :
https://forms.gle/Yu2B5fLk333JzAcg9

La date de fin de réception des candidatures est fixée au lundi 10 août 2020 minuit.

Candidater en tant qu’artiste amateur au Festival Les Expressifs 2020 de Poitiers

Les Expressifs mêlent une programmation professionnelle et amateur. En 2020, le festival Les Expressifs à Poitiers change de visage, se renouvelle et prend en compte les nouvelles conditions sanitaires. Pour s’adapter à ce contexte particulier, Poitiers Jeunes concocte un nouveau format de festival, et mettra tout en œuvre pour que le festival reste un lieu de rencontres, de partage, et d’accès gratuit à la culture dans l’espace public.

Vous avez une pratique en amateur sur les départements 16, 17, 79, 86 ou 87 (spectacle, musique, atelier, performance) ?
Faites vos propositions en remplissant le formulaire en ligne.

Date limite de candidature : 10 juin 2020.

Atelier à distance : Comment gérer mes tensions de trésorerie pendant la crise ?

Le DLA 87 se propose d’animer un atelier collectif à distance dans lequel sera traitée la question suivante :
“Comment gérer mes tensions de trésorerie pendant la crise ?”

L’objectif est de dresser collectivement une liste des mesures de soutien mises en place et d’apporter un appui technique à la construction du prévisionnel de trésorerie.

Cet atelier se déroulera en deux séances qui auront lieu les :
– mercredi 29 avril de 10h00 à 12h00 et jeudi 5 mai de 10h00 à 12h00

Inscription : obligatoire par mail à l’adresse suivante : dla87@bge-limousin.fr (en précisant la dénomination de la structure, votre nom, prénom et votre adresse mail).

Covid-19 : Une aide de 1500€ pour les toutes petites entreprises, les indépendants et microenteprises des secteurs les plus touchés (comme la culture par exemple !)

Qui peut bénéficier de ce fonds de solidarité financé par l’Etat et les Régions ?

Sont concernés par cette aide de 1 500 €, les toutes petites entreprises (TPE), les indépendants, les micro-entrepreneurs et professions libérales des secteurs les plus touchés (comme la culture par exemple), qui font moins d’1 million d’euros de chiffre d’affaires et qui :

– subissent une fermeture administrative
– qui connaissent une perte de chiffre d’affaires de plus de 70% au mois de mars 2020 par rapport au mois de mars 2019.

Pour les situations les plus difficiles, un soutien complémentaire pourra être octroyé pour éviter la faillite au cas par cas.

Vous pouvez bénéficier de cette aide en faisant une simple déclaration sur le site de la DGFiP. Le formulaire de demande d’aide n’est pas encore disponible, mais devrait l’être d’ici le 31/03, date d’ouverture officielle des demandes.

Plus d’infos…

Covid-19 : L’Institut ISBL ouvre un numéro vert gratuit pour les associations et entreprises de l’Economie Sociale et Solidaire

L’institut ISBL est un organisme à but non lucratif dédié à la promotion de l’Economie Sociale et Solidaire, et de l’entrepreneuriat associatif comme force de transformation sociale.

En partenariat avec le Cabinet d’avocats NPS consulting et la Société IKACOM, l’Institut ISBL ouvre un numéro vert (gratuit) 0801280106 à disposition des associations et de l’ensemble des entreprises de l’Économie sociale et solidaire (fondation, fonds de dotation, coopérative, mutuelle).

Si la Société IKACOM s’est engagée à prendre à sa charge le coût occasionné par les 15 premières heures d’échanges téléphoniques, le Cabinet d’avocats NPS consulting délivrera durant toute cette période et gratuitement des consultations juridiques et fiscales en direction des organismes ci-dessus mentionnés afin de permettre à ces derniers de poursuivre de façon sécurisée les fonctions essentielles qu’elles mènent face à cette crise sanitaire Coronavirus-Covid19.

Plus d’infos…

Covid-19 : Enquête – Quels impacts sur votre association ?

Quelles sont les conséquences de l’épidémie Covid-19 sur l’activité de votre association ? De quels soutiens et accompagnements avez-vous besoin pour y faire face ?
Partagez votre témoignage en répondant à l’enquête du Mouvement associatif

20 questions pour mieux connaître le quotidien auquel vous êtes subitement confronté et le faire remonter aux pouvoirs publics.

Plus vous serez nombreux à répondre, plus l’état des lieux réalisé sera précis et exhaustif, et donc aura du poids. Alors n’hésitez pas à répondre et à relayer l’enquête auprès d’autres associations.

L’objectif du Mouvement associatif, ainsi que de ses membres et partenaires, est d’obtenir pour les associations des mesures exceptionnelles de soutien pour faire face à la situation actuelle puis pour permettre la relance de l’activité.